La théorie des jeux étudie les situations d’interaction dans lesquelles le sort de chaque participant dépend des décisions qu’il prend et des décisions prises par les autres participants. Parce que le sort de chacun dépend des décisions prises par lui et par les autres, on dit que les participants au jeu se trouve en situation d’interaction stratégique. En fonction de cette interdépendance stratégique, les joueurs ne peuvent se contenter de choisir leurs plans d’action en négligeant ce que font les autres. Ils doivent au contraire se faire une idée aussi précise que possible des plans choisis par les autres.

La stratégie est une action ou un plan d’actions qui est choisi par chaque joueur. On note différentes stratégies :

 Stratégie Gentille: .  CCCCCCCCCCCCC…. Stratégie qui consiste à coopérer et à ne jamais trahir.

Stratégie Méchante : TTTTTTTTTTTTT…. Stratégie qui consiste à trahir à tous les coups quoi qu’il arrive.

Stratégie Indécise : CTCTCTCTCTCTCT… Stratégie qui consiste à alterner coopération et trahison.

Stratégie Méfiante : TCTCTCTCTCTCTC… Stratégie qui consiste à alterner trahison et coopération. On trahit d’abord. Ensuite on coopère.

Stratégie Lunatique : TCCCTTCTCCTTT… Stratégie qui consiste à s’en remettre au sort.

Stratégie Rancunière : Stratégie qui consiste à coopérer tout le temps au début et à la première trahison de l’adversaire, trahir jusqu’à la fin des temps.

Stratégie Sophistiquée : Stratégie qui consiste à coopérer sauf si l’adversaire a trahi, dans ce cas trahir aussi. Au bout de trois trahisons successives revenir à la coopération.

Stratégie Donnant-Donnant : Au premier coup coopérer. Pour le reste du jeu répéter le coup que l’adversaire a joué au tour précédent.

La Stratégie Méchante gagne tout le temps mais perd au final. La stratégie Donnant-Donnant perd tout le temps mais gagne au final. Elle est une stratégie juste et a une mémoire courte. Elle ne se base que sur le coup précédent pour décider de ce qu’elle va faire. Elle ignore complètement le passé. Même si l’adversaire a coopéré plein de fois, s’il trahi, il sera puni (CCCCCCCCT-punition immédiate). Inversement même si l’adversaire à trahi des dizaines de fois, s’il revient à la coopération, on coopère en oubliant le passé (TTTTTTTTTTC – pardon inconditionnel). Dans le Donnant-Donnant, la punition est immédiate et le pardon inconditionnel.

On applique la théorie des jeux aussi bien dans la gestion des conflits, dans les négociations ou encore dans la prise des décisions.

Consulter aussi

La psychologie des foules

Les grands bouleversements tels que la chute des régimes ont pour cause une modification p…