A l’attention des écrivains et des scénaristes, le monomythe est la structure commune de tous les mythes selon Joseph Campbell.  Son illustration réussie est la saga Stars War. Le monomythe est la structure du récit de voyage du héro. 

 L’appel à l’aventure

Alors que l’individu est dans son milieu familier, un élément déclencheur vient perturber sa tranquillité et sa routine. C’est à ce moment qu’il est invité à résoudre un problème.

Le refus de l’appel

Il arrive que la personne n’écoute pas les manifestations qui le somment de passer à l’action. À ce moment, elle s’enlise dans la situation actuelle qui lui est inconfortable et s’empêche de poser une action significative.

Le passage du premier seuil

C’est la transition entre le monde commun que le héros est sur le point de quitter et le monde fantastique dans lequel il va s’aventurer. Pour passer le premier seuil, il devra généralement passer une première épreuve.

Le ventre de la baleine

Cette étape symbolise que le héros a franchi le premier seuil. Une fois à l’intérieur, l’individu héroïque ne sera plus jamais le même.

L’aide surnaturelle

Une fois l’appel accepté, sur le chemin de l’aventure, le héros rencontrera un mentor qui lui fournira conseils, présents et protection.

Le chemin des épreuves

À cette étape, le héros commence à apprivoiser le nouveau monde qui l’entoure. Il explore, observe les règles et surtout, il aura à franchir les premières épreuves. De ce fait, il reconnaîtra qui seront ses alliés et ses ennemis dans cette aventure.

La femme tentatrice

Il peut arriver qu’au cours du récit, le protagoniste soit aux prises avec certaines tentations susceptibles de mettre en péril le bon déroulement de sa quête.

La réunion au Père

Il se peut que le héros doive faire face à l’ultime; la figure paternelle. Elle prend la forme de tout ce qui peut amener le héros à se sentir infantilisé. Il doit la vaincre ou obtenir son approbation pour qu’à son tour, il puisse régner seul, ou à ses côtés.

L’apothéose

Une fois les épreuves passées, le héros goûte au divin. Il est dans un état de transcendance, d’illumination, il s’est affranchi une bonne fois pour toutes de son ancien Moi.

Le don suprême

Le protagoniste est donc parvenu jusqu’au bout du chemin. Les épreuves qui lui ont été formatrices sont maintenant résolues. Il est maintenant le temps de s’emparer de l’objet de sa quête.

Le passage du seuil au retour

La dernière tâche de l’individu héroïque sera donc de subir le choc du retour, rapporter l’objet de sa quête et tenter de le partager aux autres. Ce qui n’est pas toujours évident puisqu’il aura changé : après toutes ses péripéties, il s’est forcément transformé. Comment va réagir sa communauté ?

La délivrance venue de l’extérieur

C’est une étape qui survient alors que le chemin du retour est plus ardu que prévu pour le héros; une intervention externe est alors nécessaire.

Maître des deux mondes

L’élu peut librement voyager entre ces deux mondes (ordinaire et fantastique/conscient et inconscient) sans craindre de nouveaux affrontements.

Libre devant la vie

Pour les protagonistes des récits d’aventures, c’est l’étape du repos une fois toutes les péripéties accomplies.

 

 

Consulter aussi

Grégoire Biyogo : Littérature et philosophie

Littérature et philosophie est le livre dans lequel Grégoire Biyogo expose en 2008 son app…